This site uses cookies to provide a better experience. Continuing navigation accept the use of cookies by us OK

Security Council - The situation in Haiti (MINUSTAH)

Date:

10/12/2017


Security Council - The situation in Haiti (MINUSTAH)

Statement by Ambassador Inigo Lambertini, Deputy Permanent Representative and Charge' d'Affaires a.i. of Italy to the United Nations, at the Security Council Debate on the situation in Haiti (MINUSTAH) ---

Monsieur le Président,

Je remercie la Représentante Spéciale pour son exposé et pour son travail et engagement pendant ces années en tant que Chef de MINUSTAH. L’Italie s’associe a’ la déclaration que toute a’ l’heure prononcera le représentant de l’Union Européenne.

Monsieur le Président,

Le Conseil de Sécurité a décidé la transition de la MINUSTAH a’ MINUJUSTH, une mission taillée sur les besoins actuels de Haïti et axée sur le renforcement de la police nationale, de la justice et l’état de droit et sur la promotion et défense des droits de l’homme. Une décision, celle du Conseil, qui reflète le tournant historique marqué par le Pays avec le rétablissement de l’ordre constitutionnel, le renouvellement de l’Assemblée Nationale et la confiance accordée par elle au programme du nouvel Gouvernement. Ces progrès ouvrent la voie a’ la consolidation d’une démocratie stable et capable de répondre aux défis majeurs auxquels le pays est confronté. Nous encourageons Haïti a’ ne pas perdre cette fenêtre d’opportunité pour mettre en chantier les réformes nécessaires a’ prendre finalement son avenir dans ses propres mains.

Il s’agit maintenant d’envisager et traduire en action un projet commun fondé sur une justice accessible et équitable pour tous, un système électoral fonctionnel, un état de droit qui garantisse a’ tout citoyen de jouir pleinement de ses droits fondamentaux et d’un accès équitable au développement. Nous exhortons les Autorités a’ entamer avec urgence un dialogue national inclusif avec tous les secteurs de la société haïtienne qui puisse rétablir pleine confiance dans les institutions et s’engager dans un processus de réforme. A cet égard, la participation des femmes dans la vie politique, sociale et économique du pays doit être assurer: nous invitons les Autorités a’ valoriser et accroitre leur rôle avec des mesures spécifiques.

Le maintien de la sécurité représente une précondition fondamentale pour que ce processus s’accomplisse. Les gains remarquables obtenus par la police nationale avec l’assistance de MINUSTAH sont un point de départ. Il s’agit maintenant d’accorder le maximum de la priorité et les ressources nécessaires a’ son renforcement et a’ sa professionnalisation : des objectifs qui sont au cœur du mandat d’assistance de MINUJUSTH mais dont la responsabilité repose premièrement sur les Autorités haïtiennes.
Monsieur le Président,

L’appropriation nationale demeure pour nous la clef de chaque effort pour la paix et la stabilité. Haïti ne fait pas exception et nous sommes convaincus que, avec les outils mis a’ disposition par ce Conseil, il sera possible de gérer de manière responsable et graduelle la transition vers un transfert total de compétences aux Autorités haïtiennes. D’autre part, elles devront s’engager dans un dialogue ouvert et une coopération étroite avec MINUJUSTH. Egalement, nous exhortons MINUJUSTH, dans la mise en place de son mandat, a’ s’employer à maximiser son influence politique et ses bons offices. A ce propos, nous attendons dans les plus brefs délais la nomination d’un Représentant Spécial du Secrétaire Générale et Chef de Mission.

Monsieur le Président,

en revenant a’ l’importance d’une transition responsable, nous voudrions mettre l’accent sur le rôle que les Nations Unies continuerons a’ jouer en appui au pays. Nous réitérons notre gratitude a’ MINUSTAH pour sa contribution cruciale au maintien de l’ordre et de la sécurité et pour son intervention dans les tournants critiques et d’émergence qui ont balaye’ le pays pendant ces années.

Nous apprécions les efforts de planification intégrée par la Mission et l’Equipe Pays et nous les invitons a’ poursuivre la mise en œuvre des mesures envisagés pour que MINUJUSTH soit opérationnelle a’ partir du début de son mandat. Le système des Nations Unies sur terrain devra continuer à agir de manière coordonnée et cohérente dans la perspective du passage de l’assistance d’urgence a’ celle du développement de longue durée du pays.

Je conclue en rappelant l’engagement de l’Italie en faveur de Haïti, confirmé par le soutien assuré au Fond des Nations Unies pour la lutte contre le choléra et a’ l’Envoyée Spéciale du Secrétaire Général chargée de l’implémentation de la nouvelle stratégie ciblée à l’éradication de l’épidémie.

Merci.

 


1104