This site uses cookies to provide a better experience. Continuing navigation accept the use of cookies by us OK

Security Council - Security Council mission to the Sahel region

Date:

10/26/2017


Security Council - Security Council mission to the Sahel region

Statement by Ambassador Sebastiano Cardi, Permanent Representative of Italy to the United Nations, at the Security Council Meeting on the Security Council mission to the Sahel region ---

Merci M. Le Président,
Je m’associe aux expressions de la présidence de condoléances pour la mort de trois soldats Tchadiens de la MINUSMA.
Au cours de sa visite au Sahel le Conseil de Sécurité s’est rendu en Mauritanie dans la journée du 20 octobre.


Lors de leur arrivée à Nouakchott, les membres du Conseil ont été reçus par le Président de la République Islamique de Mauritanie, M. Mohamed Ould Abdel Aziz, qui a été assisté par une délégation composée, entre autres, par le Ministre des Affaires Etrangères, le Ministre de la Défense, le Ministre de l’Economie, le Chef d’Etat Majeur de l’Armée, le Chef d’Etat Majeur particulier du Président de la République et le Représentant Permanent de la Mauritanie auprès des Nations Unies. Ensuite, le Conseil s’est rendu au siège du Secrétariat Permanent du G5 Sahel pour rencontrer M. Najim Elhadj Mohammed, Secrétaire Permanent du G5 Sahel.


M. Le Président,
Les échanges eues avec les autorités mauritaniennes ont permis aux membres du Conseil d’acquérir des éléments d’analyse très importants pour poursuivre les réflexions sur la force conjointe du G5 Sahel et pour accroitre leur compréhension des dynamiques, surtout sécuritaires, au Sahel.


Acteur incontournable dans le Sahel et au sein du G5, la Mauritanie est depuis longtemps pleinement engagée dans les efforts que les pays du G5 mènent de façon conjointe pour combattre le terrorisme et l’instabilité dans la région.
Lors des discussions avec le Président Aziz, le Conseil n’a pu que voir confirmée la détermination des autorités mauritaniennes à vaincre et à éradiquer le terrorisme.


Fort d’une histoire qui a déjà vu ce Pays en premier ligne dans le combat contre ce fléau, les analyses offertes par les autorités mauritaniennes sur le phénomène terroriste, sur son expansion dans la région au fil des années, sur ses liens avec les trafics illégaux, sur son influence sur les agendas politiques des Pays du Sahel et sur l’exigence de contrer ce phénomène avec une réponse sécuritaire mais aussi en utilisant des instruments de contre-narrative pour décourager la radicalisation, ont constituées un moment très enrichissant pour les membres du Conseil.


Tout au long d’un dialogue ouvert avec nos interlocuteurs, les attentes de voir le Conseil de sécurité assurer un soutien robuste à la force conjointe du G5 n’ont pas été cachées. Cette initiative, grâce à sa projection active contre la menace terroriste et à sa vocation à s’enraciner dans l’espace sécuritaire sahélien répond, selon l’avis des autorités mauritanienne, à une exigence prioritaire et stratégique pour les Pays de la Région et mérite le plein appui des Nations Unies et de la Communauté internationale.


M. le Président,
La devise qui figure sur l’emblème du G5 Sahel récite, je cite : ‘’sécurité et développement’’ et il est dans cette double dimension que les discussions avec le Secrétaire Permanent du G5 Sahel, M. Najim, se sont déroulées.
Une rencontre au cours de laquelle la vision sécuritaire a été donc associée aux ambitions de croissance et développement qui constituent l’autre pilier de l’architecture du G5 Sahel.


Comme M. Najim a eu l’occasion d’ expliquer aux membres du Conseil, selon les aspirations du G5 Sahel le développement doit, et je cite : ‘’immédiatement précéder, suivre et consolider les actions de sécurité dans la région’’.
Une thèse incarnée dans la ‘’Stratégie pour le Développement et la sécurité’’ -dont les lignes principales ont été illustrées aux membres du Conseil- et qui englobe le Plan d’Investissement Prioritaire, considéré par le G5 un véritable atout pour la croissance du Sahel qui naturellement aura besoin de ressources intérnationales importantes.


La rencontre avec le Secrétaire Permanent a d’ailleurs permis de réfléchir sur la nécessité de coordonner les efforts des différentes plateformes qui insistent sur le Sahel- comme celle de la Stratégie Intégrée des Nations Unies- avec les exigences et les priorités propres aux Pays de la région.


M. le Président,
Les messages écoutés lorsque du passage du Conseil en Mauritanie ont confirmés l’aspiration partagée par ce Pays de bâtir autour du G5 Sahel une architecture de sécurité et de développement pour la région dont la Force G5 constitue l’ axe principal.
Cette constatation est confortée par les messages convergents qui ont été adressés au Conseil par les différentes interlocuteurs et dans lesquels les Pays ont souligné l’insécurité croissante qui caractérise la région du Sahel secouée par le terrorisme, les trafics illégaux d’êtres humains, d’armes et de drogues e le faible développement.


Il faudra partir d’ici pour trouver un terrain d’entente pour accroitre le soutien à cette force, que nous espérons, et je parle a titre national, pourra répondre aux attentes ambitieuses de la région.


M. le Président,
En tant que co-lead de la mission, je voudrais conclure en vous remerciant pour l’initiative prise pendant votre présidence d’organiser cette visite, qui donne une valeur ajoutée très importante aux discussions aussi bien sur la Force G5 que sur le Sahel, eues au fil des derniers mois.
Je voudrais aussi ajouter que nous avons beaucoup apprécié l’effort de la présidence d’assurer et garantir aux autres collègues une visibilité et en partageant la responsabilité de la mission.


De même, je voudrais remercier le Pays hôtes de cette visite qui ont réservé au Conseil un accueil chaleureux et amical.
Je voudrais en même temps remercier le personnel des Nations Unies ici à New York et sur le terrain, et en particulier la MINUSMA et le Répresentant Spécial Annadif pour leurs efforts remarquables qui ont garanti la pleine réussite de la visite.


1112