This site uses cookies to provide a better experience. Continuing navigation accept the use of cookies by us OK

Peacebuilding Commission - Informal meeting on Central African Republic

Date:

04/23/2018


Peacebuilding Commission - Informal meeting on Central African Republic

Statement delivered by Ambassador Sebastiano Cardi, Permanent Representative of Italy to the United Nations, at the Peacebuilding Commission nformal meeting on Central African Republic ---

Je tiens à vous remercier, Monsieur le Président, pour avoir choisi de convoquer cette rencontre pendant la semaine du sommet de haut niveau dédiée au « peacebuilding and sustaining peace ». L’Italie est très engagée dans le processus de paix en République Centrafricaine.

Je voudrais remercier tout le monde pour tous les efforts, aussi au sein de la Commission pour la Consolidation de la paix, qui permettent déjà après deux ans d’avoir des résultats. Monsieur le Président, nous avons travaillé très activement pour la consolidation de la paix en République Centrafricaine au cours de notre mandat en Conseil de Sécurité et nous sommes toujours engagée au côté de la République Centrafricaine.

Le Président Touadéra a été l’invité d’honneur à notre Conférence Nationale sur la Coopération au Développement il y a un mois et nous avons donc une coopération bilatérale très forte.

Nous participons à la Commission de Consolidation de la Paix, aussi bien qu’au Groupe International de Soutien à la RCA, qui s’est réuni à Bangui pour la première fois il y a deux semaines.

L’Italie estime fondamental une approche multidimensionnelle au processus de consolidation de la paix : ce n’est pas seulement une question de sécurité, c’est une question de développement et croissance sociale. Et naturellement la’, nous attachons importance a’ la valorisation des forces vives de la société civile, des femmes, des jeunes, des leaders religieux qui sont une partie très importante de l’équation en République Centrafricaine. Pour cette raison, nous continuons à soutenir pleinement l’activité de la Communauté de Sant’Egidio, qui mène une action complémentaire et concertée avec les autres institutions et avec l’ONU dans le Pays.

La Commission de Consolidation de la Paix a un rôle vraiment fondamentale. Il s’agit d’une dimension complémentaire à la dimension sécuritaire. L’action de force qui est nécessaire de la part de la MINUSCA ne sera pas suffisante pour le rétablissement de la paix en Centrafrique. Il faut que l’Initiative Africaine – que nous soutenons pleinement dès le début – avance rapidement dans le dialogue entre toutes les parties prenantes, dans le respect de l’appropriation centrafricaine du processus et avec l’appui des Nations Unies et de tous les partenaires internationaux.

Finalement, permettez-moi de mentionner rapidement l’importance que nous attribuons à la dimension régionale, comme dans toutes les crises. On a vraiment appris pendant ces dernières années l’importance de l’appui des partenaires régionaux dans beaucoup des Pays africains et ailleurs. Nous appelons les Autorités à revitaliser les mécanismes de consultation entre Centrafrique, d’un côté, et le Chad, le Soudan et le Cameroun, de l’autre côté, afin de renforcer la coopération transfrontalière.

 


1207