This site uses cookies to provide a better experience. Continuing navigation accept the use of cookies by us OK

Peacebuilding Commission - Informal Meeting on Central African Republic

Date:

10/10/2018


Peacebuilding Commission - Informal Meeting on Central African Republic

Statement delivered by Ambassador Stefano Stefanile, Deputy Permanent Representative of Italy to the United Nations, at the Informal Meeting of the Peacebuilding Commission on the Central African Republic ---

Merci, Monsieur le Président,

pour avoir convoqué cette réunion, qui nous fournit l’opportunité de réfléchir sur la contribution que la Commission de Consolidation de la Paix pourrait donner au Conseil de Sécurité en vue du renouvellement du mandat de la MINUSCA.

Monsieur le Président,

comme vous le savez, l’Italie a très activement travaillé pour la consolidation de la paix en République Centrafricaine au cours de son mandat en Conseil de Sécurité. Sur la base de notre expérience, je voudrais formuler les observations suivantes à propos du document que vous avez circulé :

1. A notre avis, l’implication de la MINUSCA dans le processus de paix demeure cruciale, tant au niveau domestique – en supportant la réconciliation intercommunautaire – tant au niveau international – en favorisant la coordination parmi les acteurs régionaux.

2. Pour ce qui concerne l’Initiative Africaine – que nous soutenons pleinement dès le début et qui reste le seul processus pouvant aboutir à une paix durable – nous sommes en faveur de l’idée avancée par l’équipe d’experts de Mr. Valdes de créer un Envoyé Spécial ONU-UA qui puisse prendre la relève de l’Initiative Africaine.

3. Tout rôle de la MINUSCA dans le processus électoral devrait être préventivement discuté avec les autorités centrafricaines.

4. Sur le plan de la communication stratégique, nous sommes pleinement en faveur d’un appui au Gouvernement dans la lutte contre les incitations à la haine et à la violence ethniques et religieuses. Il s’agit d’un sujet très sensible, qui nous avions soulevé déjà au cours des négociations pour l’adoption de la résolution 2387.

Plus en général, l’Italie estime fondamental poursuivre une approche multidimensionnelle au processus de consolidation de la paix en République Centrafricaine. Dans cette perspective, nous attachons une grande importance à la valorisation des forces vives de la société civile, en particulier des leaders religieux, des femmes et des jeunes. Pour cette raison, nous continuons à soutenir l’activité de la Communauté de Sant’Egidio, qui mène une action complémentaire et concertée par rapport aux autres acteurs sur le terrain.

Etant donné que toute action de force de la part de la MINUSCA ne sera pas suffisante pour le rétablissement de la paix en Centrafrique, l’action de la Commission et du PBF continue à jouer un rôle fondamental, que nous continuerons à soutenir pleinement.

Permettez-moi de souligner que l’Italie reste toujours au côté du Gouvernement et du peuple de la République Centrafricaine. Nous continuons à honorer l’engagement pris à l’occasion de la Conférence de Bruxelles de 2016, de contribuer au processus de relèvement et de consolidation de la paix du pays avec 15 millions d’euro dans la période 2017-2019. Comme l’on a fait l’année passée, en 2018 nous sommes en train de débourser un total de 5 millions d’euro en faveur de la RCA.

Notre engagement, au-delà des programmes de coopération bilatérale, se concrétise aussi au niveau multilatéral : avec notre participation dans la Commission de Consolidation de la Paix, aussi bien que dans le Groupe International de Soutien à la RCA ; mais aussi, avec la décision, prise récemment, de participer avec un petit contingent à la Mission de l’Union Européenne en RCA.

Merci


1259