This site uses technical, analytics and third-party cookies.
By continuing to browse, you accept the use of cookies.

Preferences cookies

Security Council – Briefing on the situation in Ivory Coast

Statement by Ambassador Sebastiano Cardi, Permanent Representative of Italy to the United Nations, at the Security Council briefing concerning the situation in Ivory Coast—

Merci M. Le Président,

Je voudrais tout d’abord remercier le Représentant Spécial du Secrétaire General, Mme Mindaoudou pour son briefing. Nous saluons les avancées des opération pour la clôture de la mission ONUCI et je profite de cette occasion, Mme, pour vous remercier de votre travail et pour féliciter le Secrétariat de Nations Unies et le personnel de l’ ONUCI qui pendant tous ces années ont contribué à la réussite de la mission.

Je voudrais aussi saluer votre Présence, M. le Ministre, pour l’élection de votre Pays au Conseil de Sécurité pour le mandat 2018-2019, qui couronne le chemin que la Côte d’Ivoire a fait sur la voie de la stabilité au fil de ces dernières années. Je salue aussi l’ élection des autres nouveaux membres non permanents du conseil, ontamment celle des Pays-Bas, dnas le cadre de notre mandate partagé.

L’étape à laquelle nous assistons aujourd’hui, prélude à la fermeture de la Mission ONUCI, marque date importante dans l’histoire récente de la Cote d’Ivoire mais aussi dans celle des opérations de maintien de la Paix des Nations Unies.

Pour la Côte d’Ivoire il s’agit d’une confirmation, une fois de plus, du parcours de stabilisation que le Pays a entrepris.

En même temps, nous apprécions la volonté des Nations Unies de poursuivre leur engagement dans le Pays, à travers leur présence politique et la coordination avec le bureau régional d’UNOWAS, car les résultats réalisé par la mission ONUCI restent un patrimoine à préserver.

Nous avons a suivi de très près les évolutions politiques récentes qui ont marquées une étape importante dans l’histoire de la Cote d’Ivoire, comme dans le cas de la modification de la Constitution, et qui ont encore une fois mis en relief l’attachement aux principes démocratiques dont le Pays a fait épreuve.
L’Italie, M. le Ministre, continuera à soutenir votre Pays dans ce parcours aussi bien au niveau bilatéral que dans le cadre de notre action aux Nations Unies et au sein de l’Union Européenne.

M. Le Président,

La stabilité de la Cote d’Ivoire est tout d’abord une réponse aux aspirations du Peuple Ivoirien mais aussi une exigence pour la communauté internationale.

Les dynamiques internationales et régionales, surtout du point de vue sécuritaire, imposent un engagement considérable principalement par des Pays comme le votrequi ont historiquement un rôle de stabilisateur régional.
Notre souhait est celui de voir la Cote d’Ivoire jouer un rôle actif dans la lutte contre les fléaux qui menacent la paix et la sécurité, aussi dans une dimension régionale et sahélienne. A cet égard, le fait que la Côte d’Ivoire redevient un contributeur de troupes au Mali, témoigne l’attention que le Pays réserve aux dynamiques régionales.
En plus, les priorités sur lesquelles la Candidature de la Côte d’Ivoire au Conseil de Sécurité a été axée, comme la lutte contre le terrorisme, les trafics illégaux, l’immigration illégale et la piraterie ; ainsi que la promotion et la protection des droits humains, sont à notre avis un signe important de cet engagement e sur cela aussi je vous confirme, M. le Ministre, le plein soutien de l’Italie pour atteindre ces objectifs.
M. Le Président,

Ces dernières mois nous nous sommes plusieurs fois interrogés sur les outils à notre disposition pour rendre plus efficaces les missions de maintien de la Paix.
La leçon qu’on peut tirer du cas ivoirien est que la leadership et l’unité du Conseil a su exprimer, même si au prix d’efforts considérables, est une condition indispensable pour assurer la réussite des missions de maintien de la Paix, conjointement à l’engagement du Pays à mener tous les efforts possible pour poursuivre l’objectif de la paix et de la stabilité.
Je suis convaincu que l’expérience directe que la Côte d’Ivoire pourra offrir en termes de connaissance des pour et des contres des activités des Nations Unies dans le maintien de la paix sera une valeur ajoutée importante pendant son mandat au Conseil de Sécurité.

M. Le Ministre,

L’Italie célèbre aujourd’hui la fête de la République. Je suis content que ce jour, qui est pour nous un jour de fête, est pour la Côte d’Ivoire aussi une journée qui célebre un tournant si important pour votre histoire.

Merci, Le Président.